Les bouches de Kotor et le village de Perast, miroirs de l’histoire croate

Lors de votre voyage en Croatie, si vous avez décidé de passer par Dubrovnik, vous devez absolument vous rendre dans les gorges de Kotor, pour y visiter la ville de Kotor et le village de Perast. Pour cela, il vous faudra faire une heure de voiture, quitter la Croatie et entrer au Monténégro et prendre un bateau, mais la beauté de l’architecture de ces lieux majeurs dans l’histoire locale vaut largement l’effort.

L’histoire de la ville de Kotor

La ville de Kotor est d’une très grande beauté. Elle a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO dans les années 70 et elle attire de plus en plus de touristes, notamment grâce à sa proximité avec la célèbre ville de Dubrovnik. Pourtant, la ville de Kotor n’a rien à envier à sa voisine, notamment grâce à sa très belle architecture vénitienne extraordinairement bien conservée et grâce à son histoire d’une grande richesse.

Au fil des siècles, la ville de Kotor, comme la Croatie, s’est retrouvée au centre de multiples conflits et elle a été au carrefour de nombreuses civilisations. La situation géographique de la ville, au fond des gorges de Kotor, lui offre un accès à la mer particulièrement bien protégé des envahisseurs. La ville a donc naturellement attiré l’intérêt de nombreux empires au fil de l’histoire. Jusqu’à la fin du XXe siècle, les Croates catholiques formaient même la grande majorité de la population.

Ainsi, la ville a été un lieu important dans le développement du pouvoir vénitien et on le ressent dans ses petites ruelles et son architecture typique. Les nombreuses églises, elles, sont plutôt le résultat de l’occupation byzantine qui a énormément influencé le développement de la ville. Elles furent transformées en mosquée par l’Empire ottoman, puis à nouveau en églises par l’Empire austro-hongrois. D’innombrables influences ont fait la richesse culturelle de cette petite ville.

L’histoire du village de Perast

Le village de Perast se trouve également dans les gorges de Kotor et il est possible de le rejoindre en bateau depuis la ville de Kotor. Cet incroyable petit village est le plus vieux des gorges de Kotor et il a sans aucun doute la plus belle architecture baroque de la région. Comme tout le reste de la région, il a été bousculé tout au long de son histoire par les diverses invasions et dominations. Pourtant, le cours de son histoire est plus paisible.

Relativement isolé par rapport aux autres villes et villages de la région, Perast comptait moins de 450 habitants en 1991. C’est donc un simple village de pêcheurs où il fait bon flâner avant d’aller profiter de sa petite plage. Cependant, le village cache évidemment quelques secrets historiques qui valent le détour.

Le plus important de ces secrets, c’est sans aucun doute l’église Notre Dame du récif, une incroyable église bâtie au milieu de l’eau. Au XVe siècle, les marins locaux décidèrent de prouver leur ferveur en créant de toutes pièces cet îlot. Il a donc fallu des moins et des tonnes de pierres acheminées en bateau pour former l’îlot sur lequel l’église a ensuite été construite. Une attraction remarquable à ne louper sous aucun prétexte. La tradition veut que vous ameniez un caillou de votre pays pour aider l’îlot à grossir.

Comment se rendre dans les gorges de Kotor en voiture ?

La voiture reste un bon moyen de se rendre dans les gorges de Kotor, surtout si vous en avez loué une pour visiter la Croatie et que vous voulez profiter de votre présence à Dubrovnik pour franchir la frontière du Monténégro. Cette frontière peut vous poser problème, parce qu’il est parfois long de la traverser à certaines périodes de l’année ou de la journée. Au total, comptez deux heures de route à l’aller comme au retour.

Depuis Dubrovnik, l’idéal est d’emprunter la D8 en direction du sud-est. Cette départementale vous mènera jusqu’à la frontière avec le Monténégro. Même si le petit pays ne fait pas partie de l’UE, la procédure de traversée est facile et rapide pour un passeport français. Peu après la frontière, la D8 se transforme en E65 et vous fait longer la côte jusqu’à Kotor en passant par Perast. La route est longue et sinueuse, mais le paysage est de toute beauté.

Vous pouvez également vous rendre à Kotor depuis Dubrovnik en bus et il y en a trois par jour pendant la haute saison. Cependant, le contrôle à la douane sera plus long et, surtout, le bus ne s’arrêtera pas à Perast. Or, le village est à 2 h 30 de marche et les bus qui y vont sont rares. Pareil si vous allez à Kotor en bateau. Dans ce cas-là, mieux vaut passer quelques jours à Kotor pour avoir le temps de faire toute la région.

Échappez-vous dans la montagne

Après un séjour en Croatie, vous aurez sans doute remarqué que le pays doit beaucoup à ses magnifiques villes, mais aussi à sa merveilleuse géographie entre mer et montage. Les gorges de Kotor bénéficient du même avantage. Alors, si vous avez le temps, éloignez-vous de la ville pour aller vous promener dans la montagne.

Il y a de très belles randonnées à faire, des panoramas époustouflants à découvrir, et même une magnifique petite chapelle ancienne. La région n’est pas abandonnée, bien au contraire, et vous trouverez de quoi vous restaurer et vous reposer en admirant la baie, et la montagne qui s’y noie. Un vrai petit coin de paradis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *