La Croatie, mauvaise élève de l’UE en termes de politique contre l’amiante

L’amiante est un ensemble de minéraux fibreux qui a été très largement utilisé dans les constructions modernes au cours de la seconde moitié du XXe siècle. C’est un excellent isolant qui est très économique à produire et pratique à utiliser. Cependant, c’est également une substance hautement toxique et elle a été interdite dans de nombreux pays notamment dans l’ensemble de l’Union européenne. Malgré tout, la Croatie continue à importer des tonnes d’amiante chaque année.

Pourquoi la Croatie importe-t-elle autant d’amiante ?

La Croatie n’est membre de l’Union européenne que depuis le 1er juillet 2013. Avant cela, et seulement entre 2006 et 2012, la Croatie avait importé près de 12 000 tonnes de produits contenant de l’amiante. D’ailleurs, la plupart de ces produits venaient directement de pays membres de l’Union européenne, parce que la loi leur interdit d’importer ces produits, mais pas de les exporter à des pays non membres de l’UE.

Depuis 2013, la Croatie est membre de l’UE, mais continue d’importer des produits contenant de l’amiante, notamment pour la construction et l’isolation des bâtiments. La plupart de ces produits viennent d’Ukraine et leur importation est une violation des règles communautaires imposées par l’UE. Cependant, les contrôles à la douane manquent d’efficacité, notamment parce qu’ils dépendent de deux ministères différents qui échouent à se synchroniser.

Un vrai risque pour la santé

L’interdiction de l’amiante a été décidée au sein de la communauté européenne en 1976. De très fortes amendes et peines de prison sont prévues pour tous ceux qui ne respecteraient pas cette décision, mais les méandres de l’administration de chaque pays laissent souvent d’importantes failles. Des failles qui coûtent la vie à des millions d’hommes et de femmes depuis plusieurs décennies.

D’ici à 2030, 500 000 personnes devraient mourir des suites d’une pathologie contractée à cause d’un contact répété à l’amiante. Cette prévision effrayante est pourtant optimiste, parce qu’elle part de l’éventualité que l’interdiction stricte de l’amiante, votée en 2005 sur le territoire européen, soit totalement respectée. Or, ce n’est pas du tout le cas, notamment en Croatie, où l’amiante continue de proliférer.

L’amiante représente-t-il un risque pour les touristes ?

L’amiante qui est massivement importé en Croatie ne pénètre, a priori, pas les autres pays de l’Union européenne, même si l’absence de contrôle à la frontière empêche d’en être sûr à 100 %. Résultat, c’est surtout la santé du peuple croate qui est mise en danger par le manque de coordination entre les services sanitaires et les services douaniers.

En ce qui concerne le tourisme, il n’y a rien à craindre. Effectivement, si l’amiante est toxique et qu’il faut s’en tenir éloigné le plus possible, c’est un contact prolongé qui va provoquer des maladies et pas seulement quelques jours. En plus, quand le bâtiment est en bon état et que la poudre d’amiante est bien contenue dans les murs, elle n’est pas dangereuse pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *